L’E-sport, qu’est-ce que c’est ?

Compétition d'E-sport

L’e-sport est très loin des sports traditionnels tels que le football, le basket, le tennis, le base-ball etc. L’objectif est simplement de faire des compétitions de jeux-vidéo de manière plus structuré et professionnel. 

Comment un jeu-vidéo entre-il dans le domaine du E-sport ?

L’e-sport n’est pas réservé uniquement aux jeux-vidéos sportifs comme Fifa, il existe aussi des compétitions d’e-sport pour jouer à League of Legends, Starcraft, Super Smash Bros, Street Fighter et pleins d’autres jeux. Tous les jeux peuvent entrer dans le domaine du e-sport s’ils remplissent certaines conditions.

Le jeu doit permettre un affrontement, un contre un, équipe contre équipe, chacun pour soi… mais aussi il doit posséder une grande communauté, il doit être joué par de nombreux joueurs afin que la notoriété de ce jeu permettent de développer une véritable compétition e-sport.

le E-sport, un sport professionnel ?

Pro Gamer E-sport

Les compétitions sont la grande différence qui permette d’identifier un sport professionnel d’un sport amateur. Et figurez-vous que les compétitions d’E-sport sont organisées par des professionnels avec des structures, qui vont de la grande compétition comme l’ESWC qui réunit les meilleurs joueurs du monde, à des associations qui organisent des tournois régionaux afin de faire découvrir et améliorer les joueurs amateurs.

Il est vrai que le monde du jeu-vidéo est facilement accessible, c’est pourquoi le monde de l’E-sport le semble aussi. Pourtant derrière ces pro-gamers se cachent un véritable entraînement, vous qui débutez dans Fifa, essayez d’affronter un joueur professionnel, il vous mettra sûrement une raclée, et ceux même après des années d’entraînements.

D’ailleurs un gamer professionnel peut s’entraîner jusqu’à 8h par jour, seul ou en équipe,  pour préparer les grandes compétitions, comme le ferait un basketteur professionnel. De plus le salaire d’un joueur de jeu-vidéo professionnel est variable entre 5 000 et 10 000 euros par mois, il risque fortement d’augmenter au vue de l’engouement exponentielle autour de la discipline, surtout que les gamer pros peuvent aussi remporter des cash-prize, et être financés par des sponsors.

Aujourd’hui l’E-sport est très populaire en Corée du Sud et aux USA, mais la France est en train d’apporter sa pierre à l’édifice, avec bein sport et l’equipe 21 qui font des émissions e-sport, les clubs de footballs français qui composent leurs équipes d’e-sport mais aussi la plateforme de streaming Twitch, qui bat des records d’audience grâce à ce sport. En 2016, la finale de League of Legend a été regardé par… 36 millions d’internautes.

L’E-sport mérite-il son statut de “sport” ?

Si l’E-sport peut être considéré comme un véritable sport, c’est parce qu’il demande de la concentration, de la dextérité, de l’analyse et surtout du dépassement de soi, des valeurs identiques à tous les sports.

Certes ils demandent moins de travail physique que le tennis, la planche à voile, le basket ball etc, mais pourtant les compétitions sont gagnées par des joueurs qui s’entraînent régulièrement, ce qui prouve que le jeu-vidéo se gagne en fonction de performance, un facteur essentiel du sport professionnel.

L’E-sport est considéré comme un sport et c’est mérité, surtout si on le compare avec des sports qui nécessitent aussi peu d’efforts physique comme les échecs ou les fléchettes, où l’engouement est très faible par rapport aux jeux-vidéos. Nous avons oublié de préciser, mais le jeu vidéo est la 1ère industrie mondiale devant la musique ou le cinéma.