Les nouvelles règles de l’arbitrage

nouvelles regles arbitrage foot

La saison de la Ligue 1 reprend ses droits ce vendredi. Si tout le monde attend de voir les nouveaux visages du Mercato, les stars des équipes favorites et les possibles outsiders, il faudra aussi s’adapter à 7 nouvelles règles d’arbitrage.

L’arbitrage version 2019/2020

Très largement critiqué l’an passé, le corps arbitral français va intégrer les nouvelles règles dictées par l’International Board, présentées il y a plusieurs mois et qui prendront effet dès cette première journée.
Bien sûr, l’ensemble des joueurs et entraîneurs ont été informé des changements et devront tous en tenir compte afin d’éviter des situations problématiques.
Voici les principaux changements

Main ou pas main ?

Football veut  » pied et ballon ». La main est donc réservée aux gardiens de but. Mais depuis des lustres, la fameuse « main dans la surface » ou la célèbre  » main non volontaire » déchaînent les passions dans les stades, les rédactions de presse ou lors des discussions de comptoirs.
La nouvelle règle stipule que l’arbitre sifflera toute faute de main volontaire ou non, quand un joueur marque un but ou se créé une occasion de but. De même, il sanctionnera d’un coup franc ou d’un penalty toute main défensive d’un joueur ayant  » augmenté artificiellement » la surface de son corps en séparant son bras.
Mais le changement concerne le fait que l’arbitre ne stoppera plus le jeu si la main ( ou la partie basse du bras) est réalisée juste après que le ballon ait touché une autre partie du corps du joueur, ou s’il vient d’être touché par un autre joueur, dans sa proximité immédiate, empêchant de retirer sa main….d’où la notion de main « vraiment involontaire ».
Enfin la règle explique qu’on ne considérera plus comme faute un ballon touché de la main lorsqu’un joueur chute et protège sa chute.

La sortie rapide

Lors des changements de joueurs, le remplaçant et le remplacé devaient se croiser au centre du terrain, sur la ligne médiane, face au 4eme arbitre. Et bien sûr, cela permettait de très longues périodes de perte de temps.
Finie donc cette obligation, au contraire, le joueur devra sortir du terrain de façon « express » par le chemin le plus court.

Les coups de pieds arrêtés

Quelques modifications concernent les coups de pieds arrêtés. Ainsi il sera possible pour un gardien ou un joueur de champs tirant un  » six mètre » de faire une passe à un de ses défenseurs dans sa propre surface. Par contre les joueurs adverses sont toujours exclus de cette surface de réparation.
Toujours concernant les coups de pieds arrêtés, il sera désormais possible de les jouer vite même si le joueur fautif doit recevoir un carton. L’arbitre infligera la « biscotte » lors de l’arrêt suivant.
Enfin la notion de « balle à terre » va disparaître, avec de nouvelles règles de  » balle au goal » si l’arrêt était dans la surface, ou à l’équipe en possession du ballon lors de l’arrêt pour tout autre zone du terrain

Le gardien lors des penaltys

L’adaptation de la règle des  » 2 pieds sur la ligne » pour le gardien au moment du tir d’un penalty est plus « surprenante », un pied sur ou à hauteur de la ligne suffira.
De plus, les gardiens ne pourront plus faire trembler les filets avant le tir, l’arbitre ne donnera le droit de tirer qu’une fois les filets stables.

Cartons et sanctions

Les cartons ( jaunes ou rouges) pourront être distribués par l’arbitre à l’ensemble des personnes présentes sur le banc de touche en cas de problème pendant le match. Et si la personne n’est pas clairement identifiée, ce sera l’entraîneur principal qui sera alors averti.
Autre précision concernant les cartons, dans le cas d’un but marqué puis refusé (fréquent avec la VAR) et d’un joueur averti pour avoir célébré le but en enlevant son maillot, dans tous les cas, le carton sera maintenu pour sanctionner le geste, but accordé ou pas.

Plus de trous dans le murs

Enfin, voici une nouveauté que beaucoup présentait, celle des joueurs présents dans les murs sur coup francs et de la perte de temps occasionnée par les nombreux rappel à l’ordre du corps arbitral, rendant les situations toujours plus tendues. Désormais il sera impossible aux joueurs de l’équipe attaquante de venir se placer dans le mur des joueurs défensifs. Ils devront laisser au minimum 1 mètre entre eux et le mur. Si les attaquants restent en position, ils se verront alors sanctionné d’un coup franc contre leur équipe, et perdront l’avantage de la position précédente.