Tour de France – 2nd jour de repos : un enjeu sportif mais aussi économique

Deuxième jour de repos du Tour de France 2019

Bien que la performance sportive soit le principal objectif des coureurs, l’enjeu économique du Tour de France peut aussi justifier la motivation de ces derniers. Mais avant d’approfondir sur le sujet, revenons sur la 15ème étape du tour de France.

15ème étape : Julian Alaphilippe conserve difficilement le maillot jaune

La 15ème étape du Tour de France, entre Limoux et Foix, est une véritable étape de grimpeur. Pas faite pour notre français Julian Alaphilippe qui n’a pas réussi à suivre les favoris en terminant à la 11ème place, avec 1min50 de retard sur le vainqueur de l’étape, le britannique Simon Yates. 

Heureusement, malgré ce retard, Alaphilippe conserve le maillot jaune avec une avance de 1min30 sur la seconde place du classement. Le deuxième jour de repos du Tour de France tombe à pic, il va pouvoir se reposer afin de préparer les futurs échéances décisives pour remporter le Tour de France. 

Julian Alaphilippe - 15ème étape
Julian Alaphilippe | Facebook TourDeFrance

D’ailleurs nous allons nous aussi, profiter de ce jour de repos pour parler des récompenses versées en fonction des performances des coureurs du Tour de France. N’hésitez pas à jeter un coup d’oeil sur le bilan du tour après 10 jours de course si vous n’avez pas pu suivre le Tour de France. 

Quelles sont les primes versées au coureurs du Tour de France ?

Comme l’édition précédente, environ 2,3 millions d’euros seront distribués au coureurs du Tour de France en fonction de leurs performances et du classement.

Le vainqueur du Tour de France remportera la coquette somme de 500 000 euros, le deuxième gagnera 200 000 euros  et le dernier du podium se verra offrir 100 000 euros, soit cinq fois moins que le maillot jaune. La coutume veut que ces sommes soient réparties équitablement entre l’équipe bénéficiaire. . 

Les récompenses financières en fonction du classement général

  • 1er : 500 000 € – Maillot jaune
  • 2ème : 200 000 €
  • 3ème : 100 000 €
  • 4ème : 70 000 €
  • 5ème : 50 000 €
  • 6ème : 23 000 €
  • 7ème : 11 500 €
  • 8ème : 7 600 €
  • 9ème : 4 500 €
  • 10ème  :3 800 €
  • 11ème : 3 000 €
  • 12ème : 2 700 €
  • 13ème : 2 500 €
  • 14ème : 2 100 €
  • 15ème : 2 000 €
  • 16ème : 1 500 €
  • 17ème : 1 300 €
  • 18ème : 1 200 €
  • 19ème : 1 100 €
  • Du 20ème au 160ème : 1 000 €

Il est important de préciser que le porteur du maillot jaune gagne une prime quotidienne de 500 euros.

Classement des étapes

Ces récompenses sont versées pour chaque étape en fonction du classement de cette dernière. 

  • 1er : 11 000 €
  • 2ème : 5 500 €
  • 3ème : 2 800 €
  • 4ème : 1 500 € 
  • 5ème : 830 €
  • 6ème : 780 €
  • 7ème : 730 €
  • 8ème : 670 €
  • 9ème : 650 €
  • 10ème : 600 €
  • 11ème : 540 €
  • 12ème : 470 €
  • 13ème : 440 €
  • 14ème : 340 €
  • 15ème au 20ème : 300 €

Classement du meilleur grimpeur (maillot à pois rouge)

Le porteur du maillot à pois rouge gagne une prime quotidienne de 300 euros. 

  • 1er : 25 000 € – Maillot à pois rouge
  • 2ème : 15 000 €
  • 3ème : 10 000 €
  • 4ème : 4 000 €
  • 5ème : 3 500 €
  • 6ème : 3 000 €
  • 7ème : 2 000 €
  • 8ème : 2 000 €

Classement du meilleur sprinteur (maillot vert)

Le porteur du maillot vert gagne aussi 300 euros par jour. 

  • 1er : 25 000 € – Maillot vert
  • 2ème : 15 000 €
  • 3ème : 10 000 €
  • 4ème : 4 000 €
  • 5ème : 3 500 €
  • 6ème : 3 000 €
  • 7ème : 2 500 €
  • 8ème : 2 000 €

Classement des sprints intermédiaires

  • 1er : 1 500 €
  • 2ème : 1 000 €
  • 3ème : 500 €

Classement du meilleur jeune (Maillot blanc)

Comme pour les autres maillots (sauf le jaune), le maillot blanc récompensant le meilleur jeune de moins de 25 ans permet d’obtenir une somme quotidienne de 300 euros. 

  • 1er : 20 000 € – Maillot blanc
  • 2ème : 15 000 €
  • 3ème : 10 000 €
  • 4ème : 5 000 €

Classement par équipe

  • 1er : 50 000 € 
  • 2ème : 30 000 €
  • 3ème : 20 000 €
  • 4ème : 12 000 €
  • 5ème : 8 000 €

Les primes spéciales

Durant le Tour de France, des primes spéciales sont aussi versées, comme le coureur le plus combatif du jour (2000 euros), et le plus combatif du tour (20 000 euros). Il existe aussi des primes pour les premiers à franchir un col en fonction de leur catégorie, allant de 200 à 800 euros (800 euros pour les cols hors-catégories).