Mondiaux de Doha, les 5 meilleures chances françaises

Alors que les mondiaux d’Athlétisme débutent aujourd’hui à Doha au Qatar, la rédaction de Soyons-sport.fr vous propose une sélection des meilleures chances de médailles pour la délégation française.

Kevin Mayer – décathlon

Il est la star de l’équipe de France d’Athlétisme, celui que tout le monde attend en or. Champion du monde en titre après sa victoire à Londres en 2017, et détenteur du record du monde du Decathlon avec 9126 points, il est aussi l’archi favori de l’épreuve tant il domine la discipline depuis quelques années.
Toutefois, le décathlon étant une épreuve longue et difficile, avec l’enchaînement de 10 épreuves si différentes, rien n’est jamais acquis.
Mais l’expérience accumulée et les victoires passées ont certainement amené à Kevin Mayer une gestion différente de ces championnats.
Personne ne semble en mesure de le battre s’il ne commet pas d’erreur.
la chance numéro 1 de médaille d’or cette année à Doha

Yohann Diniz – 50 km marche

Le champion du monde de la discipline, Yohann Diniz fait clairement parti des grands favoris pour le titre. Il est toujours le détenteur du record du monde du 50 km marche en 3h 33 min et 32 . Habitué aux coups d’éclats comme aux contre performances incompréhensibles, parfois victime de défaillances physiques comme lors des précédents Jeux Olympiques, il arrive au coeur d’une polémique autour de la possibilité d’annuler ou pas d’annuler les épreuves d’endurance comme la marche, à cause des températures caniculaires annoncées. L’épreuve de marche devrait se dérouler le samedi 28 septembre.

Renaud Lavillenie – Saut à la perche

Avec son saut à 6m16 réalisé en 2014 à Donesk en Ukraine, il est entré à tout jamais dans la légende de l’Athlétisme mondial. Détrônant Serguei Bubka après avoir été sacré Champion Olympique à Londres en 2012, il ne lui manque à son palmarès que ce titre mondial en plein air. Il en fut pourtant longtemps l’immense favori, mais cela n’est plus le cas. Sa domination n’est plus aussi forte, voire même plus que contesté par de jeunes athlètes anglais, polonais ou français. Toujours est-il que Renaud Lavillenie peut très légitimement espérer un podium. Mais sur quelle marche ? La plus haute est toujours à sa portée.

Pascal Martinot-Lagarde – 110 m haies

Après un début de saison difficile et des blessures à soigner, Pascal Martinot Lagarde arrive en forme au meilleur des moments, avant ces mondiaux de Doha. Auteur de temps canons pendant l’été avec un 13″24 au meeting de Paris, il est une des chances de médailles françaises dans cette discipline qui a souvent sourit aux bleus.

Pierre-Ambroise Bosse – 800 m

Champion du monde à Londres en 2017, puis 3eme au championnat d’Europe de Berlin en 2018, le français est sur une courbe ascendante très positive avant d’aborder ces mondiaux. Souvent blessé par le passé, il ne sera pas favori pour le titre comme souvent, mais il reste imprévisible et a déjà montré qu’il avait le potentiel pour la médaille d’or. Il est en tout cas l’une des chances de podium pour l’équipe de France d’Athlétisme.