Les Albatros n’ont pas percé la muraille tourangelle !

By
Updated: octobre 31, 2016
alekisi-laine

Samedi soir, à la patinoire de Tours et au terme d’un match indécis, les Albatros ont fini par céder en prolongation, après avoir manqué de réalisme face au but. Une deuxième défaite consécutive à l’extérieur pour les hommes de Sylvain Codère qui devront se rattraper mardi prochain, contre La Roche-sur-Yon, au Rïnkla Stadium.

Comme lors de plusieurs matchs cette saison, les Albatros de Brest ont concédé l’ouverture du score très tôt, subissant une supériorité des Remparts de Tours, vifs et efficaces. Mais comme Brest en a coutume, les Noir et Blanc ont fait preuve d’orgueil et de caractère en répondant du tac au tac par le biais de Cannizo. Et encore une fois, les bretons parvinrent à égaliser juste avec le premier entracte ; 1-1 à la pause. De retour sur la glace, les Albatros attaquèrent le match avec de bonnes intentions ne parvenant toutefois pas à trouver le coche. Un manque de réalisme qui se paiera cash par la suite et qui influencera sans conteste l’issue de la partie. En effet, bis repetita : les finistériens furent surpris sur un contre en soliste mené avec brio par Rungren. Néanmoins, comme à l’accoutumée, les hommes de Sylvain Codère usèrent de leur jeu de passes plutôt bien rodé pour égaliser six minutes avant le gong, grâce au canadien Alex Dulude.

Alors que l’on pouvait s’attendre à une troisième et dernière période du même acabit, ce ne fut finalement pas le cas, bien au contraire. Effectivement, à la surprise générale, le troisième tiers se conclut par un terne 0-0, mais seulement en terme de score. Un tiers mouvementé avec à la carte : occasions, loupés, échauffourées et donc une pluie torrentielle de pénalités. Conséquence de tous ces éléments perturbateurs, un panneau « direction prolongation » fut brandit. Il restait dix minutes maximum aux deux équipes pour aller chercher la victoire. Une victoire qui se dessinait d’ailleurs assez facilement pour les Albatros puisque les oiseaux entamaient la mort subite en power play qui a trop souvent été synonyme d’échec pour les lignes brestoises, qu’elles qu’elles soient. Les deux minutes de supériorité des finistériens ayant été tuées par les hommes de Bob Minette, il aura simplement fallu aux avant tourangeaux de jouer leur va-Tours en contre-attaque. Histoire de crucifier les brestois, passé sà côté de leur prolongation et donc des points de la victoire.

La fiche technique

Remparts de Tours – Albatros de Brest : 3-2 AP (1-1/1-1/0-0/1-0) 

Affluence : 600 spectateurs. 

Arbitres: Mmes Picavet et Torribio, Mr Poulain

Feuille de marque

Buteurs: Wepsalainen (2’40, 1-0), Cannizzo (17’05, 1-1), Rungren (26’56, 2-1), Dulude ass. Dana (33’38, 2-2), Altidor ass. Downey(66’03, 3-2).

Pénalités

Tours: 8 minutes. Brest: 10 minutes.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *