Les Albatros étrillés face à Caen !

By
Updated: février 1, 2015
10966721_392873110890022_2110247448_n

Les Albatros de Brest recevaient hier soir à domicile leur principal concurrent au maintien, les Drakkars de Caen. Un match de mal classés où le dernier affrontait l’avant-dernier. Un match à ne pas perdre ! 

La rencontre se disputait à guichets fermés au Rïnkla Stadium pour un match dont l’enjeu faisait figure de match de la saison. L’entame de match est prometteuse des deux côtés mais pendant la première minute, ce sont les Caennais qui se ruent vers la cage de Léo Bertein. La défense répond présent et Brest réagit immédiatement en se procurant plusieurs occasions par Motreff, Dian et Crossman, les tentatives de ces derniers étant toutes repoussées par Dupont, ancien cerbère Brestois. Quelques instants plus tard, l’ouverture du score survient suite à un mauvais placement défensif et Caen inscrit un premier but grâce à l’intenable Pourdrier, lancé par Peca et servi par Barlock (8’02 ). Cueillis à froid, les Brestois doivent réagir pour revenir pour revenir dans ce match capital. Mais Caen va asseoir sa domination et Brest répondra que très rarement. Le constat est simple, les Albatros ne tirent pas au but avec seulement 5 tirs contre 18 pour Caen. Le score en reste là à la pause grâce à la vigilance de Bertein dans son but.

10370671_392872984223368_2031110948_n

De retour sur le glaçon, les Brestois tentent de sortir la tête de l’eau. Peu à peu, on va se rendre compte que les hommes de Sébastien Oprandi ne sont toujours pas entrés dans leur match, à l’image du nombre incalculable de palets perdus. En revanche, il y a du mieux dans les intentions puisque les Brestois décocheront pas moins de 20 tirs sans toutefois trouver le chemin des filets. Caen, plus inquiété qu’au premier tiers, subit le jeu et provoque de fautes évitables. Cependant, Brest ne parviendra jamais à installer son jeu de puissance. Et c’est sur un contre que la sanction tombe, une nouvelle fois avec Poudrier, aidé des mêmes assistants (28’25). Caen a fait le break face à des Brestois apathiques. Les multiples tentatives de Breault, de Dian ou encore d’Holik n’y changeront rien. Dupont répond à chaque fois présent face à son ancien club et rassure les siens. Brest qui reste sur trois tiers sans avoir marqué le moindre but contre Gap, pêche dans la finition et manque cruellement de réussite. La tension se fait sentir des deux côtés et Brest semble jouer la peur au ventre, victime d’une grande fébrilité.

10968130_392873080890025_1499832425_n

De retour sur le glaçon, les finistériens ont 20 minutes pour renverser le match et combler les deux buts d’écart. Bertein calme les ardeurs adverses mais Brest est incapable de conserver le palet. Recroquevillés en défense, les Albatros craquent une nouvelle fois sur une action initiée par l’ancien Brestois Pain qui sert sur un plateau Charlie Doyle dont le slapshot fait mouche (43’34). Avec trois buts d’écart, Caen semble se diriger vers une fin de match sereine au vu du comportement des Brestois sur la glace. Ils arriveront certes à shooter 18 fois au but mais n’auront pas réellement d’occasions franches si ce n’est un poteau sur un rebond. En plus d’être inefficaces, les Brestois n’ont vraiment pas de chance. Sale soirée pour les Brestois qui vont devoir prendre plus de risque. Il reste 4 minutes 30 et le tacticien Brestois fait sortir son gardien pour jouer avec 6 joueurs de champ contre 5. C’est le tout pour le tout et Brest ne doit pas perdre le palet. La défense Normande intercepte un palet par l’intermédiaire et Arnaud et transmet la rondelle à Carr qui lance Gautier qui n’a plus ajuster son lancer en direction du filet désert (56’20). L’ajustement tactique n’a pas porté ses fruits et Brest doit se rendre à l’évidence, la victoire des Caennais est amplement méritée.

10961785_392873510889982_964541181_n

Brest est donc passer largement à côté de son match. Méconnaissables, les Brestois ne sont jamais parvenus à réellement inquiéter Dupont dans sa cage. C’est dan la peau de lanterne rouge que les Albatros iront défier Epinal chez eux puis Dijon à domicile pour le dernier match de la saison. 4 points en jeu avec à la clé les play-offs. Pour le moment, ils se dirigent inlassablement vers la poule de barrage.

One Comment

  1. dinkys

    2 février 2015 at 19 h 19 min

    Merci Nicolas pour cette article formidable & très bien réalisé sur nos superbe oiseaux avec de magnifique photos

    Amitié Guy

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *