Florent Aubé: « L’objectif play-off est à notre portée ! »

By
Updated: octobre 12, 2015
Florent Aubé - NS

Soyons Sport continue de faire connaissance avec les nouveaux arrivants du côté des Albatros de Brest. Cette fois-ci, c’est le jeune défenseur français, Florent Aubé, 23 ans, qui se livre. Réactions. 

Son histoire avec le hockey…

« J’ai commencé la pratique du hockey  à Rouen quand j’avais 5 ans. J’ai directement choisi le poste de défenseur et comme vous pouvez le voir, cela n’a pas changé (rires) ! A l’âge de 14 ans, je suis parti en direction de la Suisse pour y faire mes classes en junior. J’ai notamment évolué dans trois clubs: Genève, Fribourg et Viège. Une fois ma formation achevée, j’ai fait le choix de revenir en France et j’ai pu disputer une saison avec les Dragons de Rouen. Par la suite, j’ai joué chez les Ducs d’Angers et cette saison je porte le maillot brestois. »

Les Albatros

« Les contacts se sont établis via mon agent et ensuite j’ai eu au téléphone le manager, Sébastien Oprandi. Le courant est tout de suite bien passé et cela s’est fait très rapidement. En fait, je sentais que j’étais en fin de cycle à Angers et j’avais ce besoin de changer d’air, de prendre part à un nouveau challenge sportif. De manière générale, je suis toutes les équipes du championnat et les Albatros avait notamment fait parler d’eux durant les play-offs dans leur incroyable série contre Briançon. En plus, avant d’arriver, je connaissais quelques joueurs car dans l’effectif il y a plusieurs anciens rouennais comme Aurélien Grèverend, Quentin Berthon entre autres… »

Son style de jeu

« Je pense que je suis avant tout un défenseur à caractère défensif. Ceci dit, j’aime quand même appuyer l’attaque quand c’est possible. Mais je ne dois pas oublier ma priorité : défendre et bien sûr protéger notre gardien. »

Son caractère

« Je pense être quelqu’un de généreux et de nature assez calme en dehors de la classe. De manière générale, je suis très exigent envers moi-même, ce qui peut être perçu comme une qualité mais aussi comme un défaut.  Autrement, je dirais que je suis assez réservé et c’est mon caractère. »

L’équipe

« Je crois que nous avons vraiment une bonne équipe, homogène dans tous les compartiments du jeu. Et j’espère que cela jouera en notre faveur cette saison. Nous voulons gagner le maximum de matchs et être le plus compétitif possible. Avec notre effectif, l’objectif play-off est à notre portée ! »

11923289_1023330354368117_20248341106576613_o

Son ambition

« J’espère évidemment réaliser une bonne saison et aider au maximum l’équipe. Je n’ai pas vraiment d’objectif personnel. Ce n’est pas très compliqué, tant que l’équipe gagne et que je joue bien, cela me convient ! »

Les supporters

« Ce n’est pas une surprise, comme toute équipe, on aime jouer à domicile. Et je peux vous dire que c’est très plaisant de jouer au Rïnkla, les supporters sont géniaux ! Ils répondent présent à tous les matchs et l’ambiance est là. Je sais qu’ils donnent le maximum pour nous encourager, ils le montrent, et ça, j’aime beaucoup ! »

Son équipe favorite et sa vie hors glace

« Mon équipe favorite ? Je dirais sans hésiter les Canadiens de Montréal ! Quant à mes passions, j’aime beaucoup voyager, aller à la découverte de magnifiques paysages, partir à l’aventure (rires) ! Sinon, je reste ouvert à toute sorte de choses en dehors du hockey même si je suis beaucoup l’actualité sportive en général. »

Le numéro 58 et ses rituels

« L’an passé, je portais le numéro 92 et c’était le cas depuis trois saisons. Et en arrivant à Brest, je me suis dit que j’avais besoin d’un peu de changement alors j’ai choisi le 58, sans raison particulière. Avant de monter sur la glace, oui, j’ai quelques petits rituels (rires) ! Je veux parler des repas d’avant-match, de l’échauffement etc… Mais j’en ai beaucoup moins qu’auparavant car à Angers, j’avais quelques routines avec mon ancien coéquipier et colocataire, Paul Bahain. »

Brest et ses environs

« Brest est une ville assez grande et pour le moment, tout se passe bien. J’aime beaucoup la ville, c’est une ville encore différentes de celles que j’ai pu visiter mais en tout cas, il y fait bon vivre. »

Un mot aux supporters ?

« Merci beaucoup pour tout le soutien que vous nous donnez ! C’est important pour nous de vous savoir derrière nous dans les bons comme dans les mauvais moments. On va tout donner pour vous faire plaisir au maximum et aller le plus loin possible cette saison. Continuez ainsi, faîtes du bruit et mettez le Rïnkla en folie ! »

Crédit photo: Nicolas Stéphan

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *