Brest, champion du « faire-plaies » !

By
Updated: novembre 23, 2013
529526_243034269194513_954666158_n

Au terme d’un match terne, les brestois se sont encore inclinés à domicile contre des Chamois Niortais, nullement inquiétés par son adversaire du soir. Une nouvelle déroute pour une équipe qui n’est pas entrée dans sa partie. Pour l’immense désarroi des supporters.

coup franc de niort contre brestLa première mi-temps peut raisonnablement se résumer à cette question rhétorique: « Quand le match va-t-il commencer ? ». Ce n’était pas pour tout de suite vraisemblablement. L’entame de match n’est pas en faveur des brestois, de suite pris à la gorge par les niortais loin d’être exceptionnels.Pourtant, on a cette impression surréaliste: Niort joue à domicile. Une théorie qui va s’expliquer au fil du match puisque Brest n’a pas d’occasions franches et ne semble pas déterminé à battre son adversaire. L’équipe semble en perdition et les quelques 8000 spectateurs s’en rendent bien compte: cette équipe n’a pas d’âme et surtout pas l’esprit ty-zef. Un public qui ne reconnaît pas son équipe, moribonde au plus haut point.

On n’en oublierait même l’ouverture du score sur pénalty du très sobre mais efficace Emiliano Sala qui se joue de Thébaux sur son tir au but ainsi que l’exclusion de Falette, auteur d’un ceinturage sur ce même Sala sur l’action qui provoque le pénalty. Aux oubliettes la sortie de Guidileye (blessé la veille à l’entraînement) contraint de céder sa place au bout de 10 minutes de « jeu » . Khaled, pourtant pas si fantomatique fut remplacé par Mendy suite au rouge de Falette. Choix étonnant puisque Casper était bien accompagné hier soir. Le public aussi voit rouge, pas de football ce soir à Francis, c’est la douche froide à la mi-temps, 1-0 pour Niort.

Le seconde acte est du même acabit, un Brest amorphe, des tribunes qui désespèrent au point d’entendre retentir des « On se fait chier » ou autres « Mouillez le maillot ! » scandés à l’unanimité. Cette équipe fait peine à voir et il faut avouer que cela devient presque une souffrance de se déplacer dans une antre quasi-imprenable la première année de Ligue 1. Mais évidemment, on en est à des hectomètres tout comme une place dans le top 5. Accrocher une première partie de tableau serait à ce jour du registre utopique. Cerise sur le gâteau et pour le plaisir des supporters (qui eux répondent toujours présent), Lejeune prend un deuxième carton jaune synonyme d’exclusion. Chaque faute sifflée redonne un tantinet le sourire aux spectateurs, en quête de voir plus de cartons rouges… Vous l’aurez compris, Brest a encore perdu (étonnant) et se positionne idéalement à la première place du classement du fair-play (comprendre « faire-plaies »).

Merci quand même aux quatre joueurs (immatriculés du numéro 1, 6, 19 et 25) qui ont eu le courage de s’arrêter devant les supporters et de s’expliquer avec ces derniers. Ils le savent, cette équipe manque de guerriers. On sent bien qu’ils sont perdus et, nous aussi… Triste’eo…

Perdus vous dîtes ?

Revivez le match en photo

6 Comments

  1. jean mich

    23 novembre 2013 at 10 h 36 min

    Un des joueurs clés de ce match aura tout de même était l’arbitre, le seul à faire vraiment le show sur le terrain.

  2. Nicolas Bihan

    23 novembre 2013 at 10 h 41 min

    C’est vrai qu’il a fait le spectacle, faute de spectacle de la part des joueurs ! 🙁

  3. aurelie

    23 novembre 2013 at 11 h 32 min

    Faute indiscutable de Falette???? Je ne pense pas non! Le joueur en rajoute et le ralenti montre bien qu’il n’y avait rien!
    Le 19 c’est Lesoimier et il n’était pas sur le terrain 🙁
    Qui est donc le 4ème joueur à saluer le public ? Verdier je pense?

    • Nicolas Bihan

      23 novembre 2013 at 11 h 50 min

      Dire qu’il n’y a pas faute est de la mauvaise foi, il faut voir le ralenti. L’arbitre ne met pas rouge pour rien (dernier défenseur oblige). Lesoimier s’est bien arrêté car il était au match. 🙂

  4. zef for lif

    23 novembre 2013 at 14 h 00 min

    le sdb 29 Toujours aussi catastrophique dans le jeu et sa va de mal en pis … Franchement je doute de plus en plus de cette équipe et coach dupont risque ( encore ) de ne pas finir la saison chez nous ! Nouveau slogan pour brest : la ligue 1 en 2021….Au fait excelent article de nicolas.

  5. aurélie

    23 novembre 2013 at 15 h 11 min

    Merci de ta réponse Nicolas
    Pas vu lesoimier hier soir très beau geste de sa part en tout cas
    Le principe de la double peine est tres handicapant et l’arbitre n’a pour ma part pas été impartial vis à vis de ce match ce n’est que mon avis .même si ça n’explique pas la prestation médiocre hier.
    L’impression que ça tombe beaucoup sur nous et que l’équipe ne sait pas gérer ses nerfs face aux décisions litigieuses
    Merci pour tes articles toujours intéressants
    @ +

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *